Questionnaire de Proust : Feng Li

Le photographe chinois, lauréat du prix découverte du festival Jimei x Arles 2017, qui exposera aux Rencontres d'Arles l'été prochain, s'est prêté pour Doors au jeu du questionnaire de Proust.

Votre rêve de bonheur

Je crois que ça n'existe pas.

Votre plus grande peur

Je n’en ai plus aujourd’hui. Enfant, ma plus grande peur était de rester seul à la maison.

Votre principal défaut

Le syndrome de l’indécision et une forte tendance à la procrastination.

Le défaut que vous détestez le plus chez les autres

Je crois aucun, car je n’y peux pas grand chose.

Quelle personne vivante admirez-vous le plus ?

Personne.

Votre plus grande réussite

Les photos de mode que je viens de réaliser pendant deux jours en Angleterre.

Votre état d’esprit actuel

Je prends le soleil avec mon cochon, c’est le bonheur.

La vertu la plus surévaluée

L’anthropocentrisme.

Si vous deviez changer une chose dans votre apparence physique

Mes dents et les boutons sur mon visage.

Votre héros dans la vie réelle

Mes grands-parents.

Le talent que vous aimeriez avoir

Le talent que j’aimerais avoir, je l’ai déjà !

Si vous pouviez changer une seule chose chez vous

Ma voix.

Dans quelles circonstances mentez-vous ?

Je ne mens pas. Quand je mens, cela se voit tout de suite.

Ce que vous voudriez être si vous pouviez vous transformer

Un arbre.

Votre bien le plus précieux

Mes animaux.

Votre plus petit malheur 

Il n'y en a pas. Tous les malheurs sont marquants et profonds.

Le principal trait de votre caractère

L’honnêteté.

Vos artistes favoris

Le peintre Lucian Freud, les photographes Weegee et William Eggleston.

Votre héros dans la fiction

Je ne sais pas, je trouve que tous les gens qui m’entourent dans la vraie vie sont des personnages de fiction.

Comment vous aimeriez mourir

Sans résistance et sans souffrance.

Lire notre interview de Feng Li, photographe

Shao Wenhuan web.jpg

10 photographes chinois à découvrir d'urgence